Phare ‘La Vieille’ sur bois et bois flotté ( 1m22 ) Acrylique.

Sur le rocher de Gorlebella aux sonorités méditerranéennes et qui pourtant signifie « la roche la plus éloignée » en Breton, le phare de la Vieille haut de 34 mètres(dont la construction a duré dix ans) , essuie ,depuis 1887, les nombreuses tempêtes mais toujours éclaire la route des navires dans le passage du raz de Sein si tourmenté.
Peut-être que sa naissance dans mon atelier a suivi aussi l’influence de la Lune sur les marées , et bien que difficile d’accès, je l’ai approché avec mes pinceaux pour tout simplement lui dire Merci ! pour la protection qu’elle a donnée et qu’elle donne toujours.