La ‘Cancalaise’, sur bois (84cm x 59cm ) Acrylique.

Lancée le 18 Avril 1987, « LA CANCALAISE » est la réplique de « LA PERLE », bisquine cancalaise de 1905, dont les plans avaient été relevés par Monsieur Jean LE BOT , auteur d’un ouvrage exhaustif sur les bisquines de Cancale et Granville.

Fondée en 1984, l’Association de la Bisquine Cancalaise a pour but de faire découvrir au plus grand nombre la navigation sur ce vieux gréement typique de la Baie du Mont Saint Michel. : http://www.lacancalaise.org/

Phare du Four, finistère, sur bois ( 1m14 x 58cm ) Acrylique.

  Entre la mer d’Iroise et la Manche le chenal du Four méritait un gardien . C’est en 1862 que fut décidée à 3km au large de la commune d’Argenton, la construction de ce phare-donjon de 128 marches sur une roche granitique haute de 11 mètres , afin qu’il indique le passage dangereux à l’approche […]

Phare de Kéréon sur bois ( 1m20 ) Acrylique

Dans le passage du fromveur où « nul n’a passé sans connaître la peur »,
au sud est de l’île d’Ouessant
La construction du phare de Kéréon débute en 1907,
sur l’écueil de Men Tensel , « la Pierre hargneuse » .
Le don des descendants de l’enseigne de vaisseau Charles Marie Le Dall de Kéréon va permettre à ce phare d’exister.
Dernier phare -monument érigé en mer haut de 47,25 m il connaît son premier feu en 1916 , est alimenté en pétrole jusqu’en 1972 et donne ses éclats de lumière aujourd’hui grâce à une éolienne .
Sans gardien depuis peu , surnommé le « Palace » en raison de son plancher en marqueterie et de ses lambris en chêne de Hongrie, j’ai essayé d’être la gardienne ou du moins de tenir compagnie à cette tour cylindrique le temps de faire danser mes pinceaux .

Phare ‘La Vieille’ sur bois et bois flotté ( 1m22 ) Acrylique.

Sur le rocher de Gorlebella aux sonorités méditerranéennes et qui pourtant signifie « la roche la plus éloignée » en Breton, le phare de la Vieille haut de 34 mètres(dont la construction a duré dix ans) , essuie ,depuis 1887, les nombreuses tempêtes mais toujours éclaire la route des navires dans le passage du raz de Sein si tourmenté.
Peut-être que sa naissance dans mon atelier a suivi aussi l’influence de la Lune sur les marées , et bien que difficile d’accès, je l’ai approché avec mes pinceaux pour tout simplement lui dire Merci ! pour la protection qu’elle a donnée et qu’elle donne toujours.

Phare des ‘Pierres Noires’ sur bois et bois flotté ( 1m09 ) Acrylique.

Finistérien haut de 28 mètres, édifié de 1867 à 1871 sur un rocher au sud de l’archipel de Molène, le phare des Pierres Noires est construit afin d’éclairer et de sécuriser la pointe Saint-Mathieu.
Ce « feu de la mer » est allumé le 1 mai 1872 et lorsqu’en 1992 il est automatisé, son dernier gardien, Jakez Riou , dira en le quittant : « aujourd’hui mon phare a le cœur sec » .
Lui donner vie à ma manière, au mois de mai 2011, sur ce bois flotté, c’est aussi peut-être faire rebattre son cœur.

Phare ‘Ar Men’, finistère, bois flotté ( 1m 20 ) Acrylique.

Ar men ( le Rocher – en Breton – ) sur bois de récup et bois flotté .
Phare mythique de Bretagne ( fin de construction 1881 ) qui se dresse à l’extrémité de la chaussée de sein,
il a été surnommé  » L’ Enfer des Enfers »
et là dans mon atelier, à l’extrémité de ma table de travail : sa construction n’en fût pas un et date de 2011 !